Apple accusé de concurrence déloyale en France

Apple

Apple ne livrerait plus à temps ses revendeurs en France depuis l’apparition des Apple Store. L’un d’eux, eBizcuss, décide de porter plainte contre le géant américain pour abus de position dominante et concurrence déloyale.

eBizcuss est le plus gros revendeur de produits Apple en France pour les entreprises, avec un réseau de quinze magasins et cent-vingt employés. C’est aussi l’un des plus anciens, puisqu’il soutient la marque Apple depuis plus de trente ans. Mais aujourd’hui, rien ne va plus entre le petit français et le géant américain. Le spécialiste de la vente de matériel high tech pour les sociétés reproche à Apple d’abuser de sa position de leader et envisage de porter plainte.

En février dernier, le grand public découvrait un collectif baptisé La Pomme de discorde, notamment composé d’employés mécontents d’eBizcuss. Selon cette association, la société la plus riche du monde mettait les activités de ses revendeurs à mal, en les empêchant de travailler correctement. S’en était suivi une manifestation de La Pomme de discorde devant l’Apple Store de Paris.

Apple accusé d’étouffer son distributeur

Aujourd’hui, le groupe eBizcuss veut aller plus loin en portant plainte auprès du tribunal de commerce de Paris contre Apple, pour abus de position dominante, abus de dépendance économique et concurrence déloyale. « Le PDG ne voulait pas porter plainte au début et jouer le tout pour le tout pour sauver les emplois. Mais aujourd’hui on a passé la limite et on ne peut plus faire autrement », a déclaré le porte-parole d’eBizcuss.

L’origine de cette plainte ? Depuis quelques temps, la « pomme » ne semble plus vouloir manifester sa reconnaissance pour ces longues années de soutien, puisqu’elle ne livrerait plus les produits en temps et en heure, depuis l’apparition des Apple Store en France. « A partir du moment où ça s’est mis à marcher, on n’existait plus. Ils ont ouvert leur propre boutique et ne nous livraient pas ou à peine lorsqu’un nouvel iPad sortait », s’indigne-t-il.

Après de nombreuses discussions avec Apple qui n’ont pas été satisfaisantes, le distributeur réclame donc 90 millions d’euros pour dommages et intérêts. Il veut également être sous protection de la justice commerciale en sollicitant son placement en redressement judiciaire.

« Nous sommes les premiers à attaquer Apple, et les autorités françaises attendaient que quelqu’un franchisse le pas. C’est un peu David contre Goliath, mais la petite pierre peut transformer l’essai, car l’Etat français, selon le droit, peut aller jusqu’à condamner Apple d’une amende à hauteur de 10 % de son chiffre d’affaires, soit 10 milliards de dollars », a-t-il poursuivi.

Le groupe Apple, de son côté, n’a rien communiqué jusqu’ici concernant cette affaire.

reponseatout, 13 Avril 2012

Publicités
Cet article a été publié dans Revue de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s